AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> La médiathèque de l’aromathérapie >> Aromathérapie, l’essentiel et ses recettes faciles

Aromathérapie, l’essentiel et ses recettes faciles

Anne Ducoms-Picard, 2e trimestre 2012. Ed.
Article mis en ligne le 21 mai 2013 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

"1 goutte est 1 goutte"
Car selon l’adage :
Rien n’est poison,
Tout est poison,
Ce n’est qu’une question de dose. (Paracelse 1493-1541)

Publicité

Présentation

Il s’agit ici d’un petit livret de 20 pages à l’intention des débutants en aromathérapie. Le programme annoncé en sommaire semble ambitieux pour la taille, néanmoins la présentation est très agréable.
L’illustration de Bérengère Ducoms est en harmonie avec la thématique.

Un bémol, le papier glacé plutôt épais est certes agréable, mais pour un sujet qui se veut proche de la nature, il ne me paraît pas du tout approprié. Un papier certifié PEFC/PFC issu de forêts gérées durablement. aurait montré une éthique plus assumée.

L’auteur

Ce livret est le premier ouvrage d’Anne Ducoms-Picard (un second devrait voir le jour l’année prochaine [2014]).
Ancienne déléguée pharmaceutique chargée de la vente entre autres d’huiles essentielles, l’auteure a rassemblé ici connaissances et recettes de famille en aromathérapie.

Au sommaire Aromathérapie, l'essentiel et ses recettes faciles

  • Définition d’une huile essentielle (HE) et un peu d’histoire.
  • Comment se fabrique une huile essentielle ?
  • Quels sont les critères de qualité des matières premières végétales pour une huile essentielle ?
  • Comment peut-on utiliser les huiles essentielles ?
  • Pour vous aider à doser.
  • Recommandations importantes.
  • Liste des huiles végétales.
  • Liste des huiles essentielles.
  • Quelles différences y a-t-il entre ces plantes ?
  • Top 10 des huiles essentielles.
  • La Madeleine de Proust... Trouvez la vôtre !
  • Recettes
  • Remerciements.

Mon avis

C’est un ouvrage qui traite avant tout des huiles essentielles, les huiles végétales ne figurant que comme support éventuel.
Personnellement, je les utilise "à part entière". Ainsi, un macérat d’arnica aura ma préférence plutôt que

10 G HE de Camomille romaine dans 2 C à S d’HV [la nature de cette dernière n’étant pas précisée...)

Chacun sa sensibilité et ses réflexes thérapeutiques.

Les moins

Parmi les choses qui me dérangent, figurent des petits détails çà et là qui peuvent sembler anodins et qui pourtant peuvent avoir une importance capitale.

- Pour commencer, dans les modes d’utilisation p.6 il est écrit que les huiles essentielles peuvent être utilisées dans

"un brûle parfum par évaporation (avec une bougie)"

Or, il a été prouvé depuis plusieurs années maintenant que les huiles essentielles ne devaient pas être chauffées inconsidérément :

  1. c’est fort dommage car la plupart perdent leurs vertus à la chaleur
  2. d’autres s’altèrent sur le plan biochimique au point de former des composés néfastes (cancérigènes) pour l’organisme. Je vous renvoie à un de mes articles antérieurs intitulé Pourquoi ne faut-il pas brûler les huiles essentielles ???

- J’aurais également trouvé approprié qu’il soit dit que toute huile essentielle ne s’accommode pas à toutes les utilisations.

- Alors qu’il est expliqué en p.5 que le nom botanique en latin et le chémotype sont de première importance, ces derniers sont, à de rares exceptions près, absents de l’ouvrage. C’est le cas notamment pour la lavande alors que justement elle figure parmi les exemples choisis pour expliquer la notion de "chémotype".
Ces informations sont primordiales sur les fioles, mais également dans les ouvrages de référence car s’il ne doit y avoir aucune confusion à l’achat, il ne doit pas non plus y en avoir lors de l’utilisation. Sinon, à quoi bon ??
Quand je lis p.14 la proposition de diffusion :

“1 goutte de Cèdre + 3 gouttes de pin + 2 gouttes de Romarin" (la coquille sur "pin" qui seul n’a pas de majuscule n’est pas mienne)

J’avoue que j’entrevois de nombreuses (bien trop !) possibilités d’erreurs...

- En ce qui concerne la recette applicable aux chevaux pour en repousser les mouches, je me sens bien incompétente pour en évaluer la qualité. Je ne suis pas spécialiste de la physiologie des équidés et ne m’aventurerais donc pas sur cette voie.
Néanmoins d’autres recettes à usage vétérinaire m’intriguent. Il s’agit des recettes anti-puces chez le chien et le chat et tout particulièrement cette dernière :

Mettre dans un vaporisateur de 200ml, 4 C à S de vinaigre de cidre bio
+ 5 G HE d’Eucalyptus Globulus (ou Lavande Officinale)
+ 3 G HE de Menthe Poivrée.

Nous avons eu beaucoup de discussions sur le forum au sujet de l’aromathérapie vétérinaire et tout particulièrement relatifs aux anti-puces . Le lien précédent renvoie à nombre de références qui s’accordent à proscrire les cétones chez le chat, or la menthe poivrée et une huile essentielle très chargée en cétones !
A noter que Pascal Debauche, co-auteur avec Dominique Baudoux de Le guide pratique d’aromathérapie chez l’animal de compagnie classe clairement sur le blog de Pranarôm la menthe poivrée et l’eucalyptus globulus comme des répulsifs anti-chat !...

Les plus

- Les recommandations d’usages sont présentes et ce dès la première page. On ne le dira jamais assez : "ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif !"

- Les différences liées aux chémotypes que des appellations parfois très proches ne laissent pas deviner sont clairement évoquées. Ainsi différents eucalyptus, différentes lavandes ou encore les sauges sont comparées dans leurs toxicités comme dans leurs vertus.

- Le traité d’olfactothérapie de la p.13 est une bonne introduction pour celui qui cherche à explorer cette voie ou même à fabriquer ses propres parfums (Cf. les articles de Kimberlis Composer un parfum à soi)

- Le prix tout mini

- La grande quantité d’informations pour un recueil pourtant très court, une efficacité, assez agréable dans les explications.

Ce livre est une approche minimaliste aux huiles essentielles. Bien évidemment, il ne saurait être question d’exhaustivité en si peu de pages, mais avec quelques corrections il pourrait constituer une première approche accessible (financièrement et dans ses explications) et pertinente.


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.