AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les huiles essentielles... >> Les huiles essentielles et leurs effets indésirables

Les huiles essentielles et leurs effets indésirables

Article mis en ligne le 12 septembre 2006 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Comme il l’a déjà été répété je ne sais combien de fois, les huiles essentielles sont des plantes, mais elles n’en sont pas moins puissantes. Par conséquent, il convient de se renseigner sur les précautions d’emploi concernant chaque huile essentielle...

Voici une liste (non-exhaustive) de certaines propriétés indésirables, histoire de donner un ordre d’idée quant à la prudence que requiert leur utilisation.

Par ailleurs, il convient d’utiliser avec la plus grande prudence les huiles essentielles contenant cétones ou phénols (se référer à la composition de l’huile essentielle en question).

Publicité

- Absinthe (interdite à la vente au public en dehors des pharmacies)
- Achillée de Ligurie - Achillea ligustica (neurotoxique). Contient des cétones.
- Ajowan (dermocaustique). Contient des phénols.
- Ammi visnaga ou Khella (photosensibilisante - hépatotoxique)
- Aneth (neurotoxique)
- Angélique - racine (photosensibilisante)
- Apiacée (hépatotoxique)
- Armoise (risques de convulsions, abortive - interdite à la vente au public en dehors des pharmacies)
- Basilic exotique (dermocaustique)
- Bergamote (photosensibilisante)
- Camphre (neurotoxique)
- Cannelle de Ceylan / de Chine (dermocaustique - allergisante). Contient des aldéhydes.
- Carvacol (hépatotoxique)
- Cèdre blanc (interdite à la vente au public en dehors des pharmacies)
- Céleri (photosensibilisante)
- Citron (photosensibilisante).
- Eucalyptus mentholé - Eucalyptus dives (neurotoxique). Contient des cétones.
- Genièvre - Genèvrier (néphrotoxique). Contient des monoterpènes.
- Girofle - clou (dermocaustique). Contient des phénols.
- Hélichryse italienne (neurotoxique). Contient des cétones.
- Hysope (neurotoxique - interdite à la vente au
public en dehors des pharmacies). Contient des cétones.
- Hystrix (photosensibilisante)
- Inule odorante (allergisante)
- Laurier noble (allergisante)
- Lavandula stoechas, Lavande papillon, Lavande à toupet - Lavandula stoechas (neurotoxique). Contient des cétones.
- Lavande aspic - Lavandula latifolia (neurotoxique). Contient des cétones.
- Lemongrass (dermocaustique). Contient des aldéhydes.
- Lime (photosensibilisante)
- Litsée citronnée (allergisante, dermocaustique). Contient des aldéhydes.
- Mandarine (photosensibilisante)
- Manuka (dermocaustique). Contient des aldéhydes.
- Marjolaine (dermocaustique)
- Mélisse (allergisante)
- Menthe des champs - mentha arvensis (neurotoxique). Contient des cétones.
- Menthe poivrée (dermocaustique, abortive, allergisante, neurotoxique). Contient des cétones.
- Niaouli (dermocaustique)
- Orange (photosensibilisante)
- Origan compact / de grèce / d’Espagne (dermocaustique). Contient des phénols
- Pamplemousse (photosensibilisante)
- Persil (risques de convulsions)
- Petit cyprès / Santoline - santolina chamaecyparissus (neurotoxique). Contient des cétones.
- Pin des Landes (néphrotoxique). Contient des monoterpènes.
- Pin sylvestre (dermocaustique, néphrotoxique). Contient des monoterpènes.
- Romarin à camphre - Rosmarinus off. camphora (neurotoxique). Contient des cétones.
- Romarin verbénone (risque neurotoxique et abortif). Contient des cétones.
- Rue officinale (neurotoxique). Contient des cétones.
- Sapin (néphrotoxique). Contient des monoterpènes.
- Sapin blanc - Abies alba (neurotoxique). Contient des cétones.
- Santal (néphrotoxique). Contient des monoterpènes.
- Sarriette des montagnes (dermocaustique). Contient des phénols.
- Sauge officinale (interdite à la vente au public en dehors des pharmacies, allergisante, neurotoxique et abortive). Contient des cétones.
- Tanaisie (interdite à la vente au public en dehors des pharmacies)
- Térébenthine (allergisante)
- Thuya (neurotoxique - risques de convulsions - interdite à la vente au public en dehors des pharmacies). Contient des cétones.
- Thym à thymol (dermocaustique, hépatotoxique). Contient des phénols
- Thym à carvacrol (dermocaustique). Contient des phénols.
- Verveine des Indes (dermocaustique). Contient des aldéhydes.

En ce qui concerne les huiles essentielles "photosensibilisantes" (principalement les agrumes), leur absobtion peut aussi provoquer cet effet secondaire. Quoi qu’il en soit, il convient de ne pas exposer la zone traitée pendant au moins les 6 heures qui suivent l’application de l’huile.

La néphrotoxicité de certaines huiles est imputables à la présence de monoterpènes et à l’absorption de ces dernières.

Toute huile utilisée à très long terme peut être source d’allergie, ce qui implique un usage parcimonieux tant en quantité qu’en durée des traitements aromathérapeuthiques...

Les huiles dermocaustiques (principalement les huiles essentielles à phénols et celles à aldéhydes) doivent être diluées à un maximum de 20% d’huile essentielle dans 80% d’huile végétale. C’est d’ailleurs la dilution conseillée pour l’application de toute huile essentielle sur une peau hypersensible. Ces huiles essentielles à phénols utilisées à haute dose et sur une période prolongée sont aussi à l’origine d’une hépatotoxicité.
On m’a souvent demandé comment se manifestait la dermocausticité...
Généralement, la zone en contacte avec l’huile essentielle se met à rougir, très rapidement, un échauffement voire une sensation de brûlure, un peu comme un coup de soleil suit généralement...
Voici la preuve en image :
Il n’a pas fallu une demi-goutte pour que ma peau vire ainsi. Jugez vous-même de l’importance de 1) diluer les huiles essentielles dermocaustiques et 2) faire des tests sur un petit coin de peau avant toute utilisation par voie cutanée car l’huile essentielle utilisée ici était loin d’être des plus irritantes, c’était du benjoin de Siam. On ne m’y reprendra pas ! :o)

Les cétones, quant à eux, sont à manier avec la plus haute prudence en raison de leur neurotoxicité et de leur effet abortif.

Cette liste est complétée au fur et à mesure, mais outre ses effets indésirables, l’utilisation d’huiles essentielles et même de certaines huiles végétales est déconseillée pendant la grossesse et chez le petit enfant. Alors que certains spécialistes en prescrivent certaines, il faut avoir conscience que d’autres sont absolument contre leur utilisation dans ces contextes...
C’est pourquoi il convient, à la moindre hésitation de demander conseils à un professionnel, tel un pharmacien, par exemple.

Un article plus spécifique concernant les femmes enceintes et allaitantes est disponible ICI Un autre article spécifique concernant les précautions liées à l’usage des huiles essentielles chez les enfants est accessible ICI


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par celine. Le 15/9/2008.)

bonjour,
je desirerai savoir si l’huile essentielle tea tree utilisé localement sur les boutons peut provoquer une perte de poids car depuis 2 mois je perd du poids sans raison apparente (bilan sangui ok) et je me rend compte que j’ai commencé a utiliser cette huile a peut pres au meme moment.
Merci de votre reponse.


(Par Angie. Le 18/9/2008.)

Chère Céline,
Ce site est avant tout un site informatif et il ne peut en aucun cas se substituer à un avis médical...
L’HE de Tea Tree est dénuée de toxicité au doses physiologiques. Cependant si vous avez le moindre doute sur ses effets, il me semble judicieux d’en arrêter l’application et d’aller consulter un professionnel de santé.
Prudence est mère de sûreté ;-) Portez-vous bien,

Angie


(Par marido. Le 07/11/2008.)

j’ai utilisé une goutte de marjolaine à coquilles dans une lingette demaquillante l’effet a été tres impressionnant car j’ai ressenti une sensation d’etouffement et de souffle court et j’ai eu tres peur heureusement que ma pharmacienne m’a conseillé et que j’avais du zyrtec car je pense que j’aurai fini au chu merci de me dire si il peut y avoir d’autres he avec ce genre d’effets secondaires je suis une adepte des he ,jamais eu d’effets secondaires mais nul n’est à l’abri merci de me conseiller


(Par Angie. Le 07/11/2008.)

Chère Marido,
La chose n’est pas clairement exprimée, mais j’imagine que vous n’avez pas utilisé une goutte d’huile essentielle de marjolaine à coquilles pure à même la peau ?? A part de TRES rares exceptions, toute huile essentielle doit être diluée dans une huile végétale (les HE ne sont, par définition, pas miscibles dans les phases aqueuses...)
Ce que vous décrivez n’est pas lié aux propriétés des HE, mais à une réaction allergique. C’est pour cette raison que votre pharmacienne vous a conseillé la prise de ce médicament.
Les principes actifs composant la marjolaine à coquilles sont multiples (je vous laisse le soin de consulter la fiche de cette HE). Je n’ai donc aucun moyen de savoir lequel a provoqué votre réaction allergique et par conséquent je suis bien en peine de vous déconseiller telle ou telle HE !
Cependant, il y a effectivement un risque pour que l’allergène soit contenu dans une autre huile essentielle. Il me semblerait plus sage de prendre l’avis d’un allergologue qui décidera de la pertinence ou non de tests.
Angie


(Par lionel. Le 10/11/2008.)

Bonjour,

J’ai acheté de l’huiles essentielle de sauge et de cèdre sur le site aromazone et je suis étonné de lire que ces dernières sont interdites à la vente en dehors des pharmacies.

Des sites comme AZ peuvent-il vendre ces huiles ou sont-ils en infraction ?

Puis-je utiliser ces huiles achetée sur AZ ou devrais-je les laisser de coté ?

Merci de votre aide, j’aurais du continuer d’acheter mes HE chez mon pharmacien je crois :s !


(Par Angie. Le 14/11/2008.)

Cher Lionel,

j’ai pris un peu de temps pour vous répondre car je souhaitais apporter des éléments précis sur la législation en vigueur...
Je viens de mettre en ligne un article concernant les huiles essentielles interdites à la vente (hors pharmacie). J’espère qu’il vous sera utile et qu’il répondra à vos attentes !
Amitiés,
Angie


(Par Hachemi. Le 27/11/2008.)

Bonjour.
Je souhaite simplement apporter un témoignage.
Il m’arrive lorsque je suis malade (rhino, angine, sinusite, rhume...) de rajouter à mes synergies 1 goute d’he (2 maximum durant toute ma maladie) d’origan compact, généralement je le fait directement dans une cuillère de miel, auquelle je rajoute 4 bonnes cuillères d’huile d’olive. Or, le lendemain d’une de mes prises, j’ai ressenti par hasard la bouteille d’he d’Origan Compact, et je n’ai pas du tout supporté celle-ci : sensation de points sur le visage, démangeaisons, chaleur... Comme un spasme. Bref, un effet indésirable... à l’odeur, même pas en prise ! Je me suis alors pris une synergie "antispasme" du Dr Baudoux (marjolaine, estragon, basilic). Je me suis relaxé, assis, j’ai contrôlé ma respiration...
Les he sont imprévisibles... Et pourtant ce n’était pas la première fois que je prenais de l’origan. Mais la prochaine fois, j’intègrerais celui-ci dans une boulette de mie de pain à avaler, car avec le miel, ca reste quand même désagréable.
Bravo pour ce site, je le découvre et continue ma visite. A bientôt.


(Par Angie. Le 02/12/2008.)

Merci beaucoup pour ce témoignage, Hachemi !!

Effectivement l’huile essentielle d’origan compact (origanum compactum) est une huile à manier avec la plus grande prudence en raison de la présence de phénols. Elle est fortement déconseillée pendant la grossesse, l’allaitement et chez les enfants...
Elle est potentiellement hépato-toxique et très dermocaustique, à diluer donc pour un usage interne comme un usage externe...

Angie


( Le 05/12/2008.)

Bonjour,

Ma question pourrait vous sembler étrange car pour moi, elle l’est. Ma petite amie, a mis de l’huile d’eucalyptus sur un mouchoir dont l’odeur a été imprégné par le matelas. Aujourd’hui cette odeur est constament dans la chambre. Etant allergique à certains produits, l’odeur, dans un premier temps me dérange. Cependant la deuxième chose qui pour moi me semble bizarre, c’est que ma libido disparaît au fur et à mesure que je reste dans cette chambre depuis cette odeur. Cela me paraît de la folie, mais je ne sais comment l’expliquer. Pourrait-il y avoir un lien ?
Par avance, Merci

Richard


(Par Angie. Le 12/12/2008.)

Cher Richard,

Je n’ai jamais entendu parler d’une corrélation entre eucalyptus et perte de libido, au contraire, les chémotypes "radiata" et "globulus" ont plutôt tendant à être énergisants à tous niveaux. A la rigueur, l’eucalyptus citriodora est apaisant et hypotensif, mais on ne peut pas dire qu’il ait une action directe sur la libido...

J’ai fait quelques recherches plutôt infructueuses et me suis permise d’ouvrir un sujet de cet ordre sur le forum afin de recueillir d’autres avis et il semble que personne n’ait pu établir un tel lien.
Vous me dites que l’odeur vous dérange, peut-être cela suffit-il à influer sur votre libido ??
Pour faire partir l’odeur sur le matelas, pourquoi ne pas tenter de le laver avec du bicarbonate de soude, c’est généralement très efficace, et vous en trouverez à vile prix au rayon pâtisserie de votre grande surface habituelle !!

En espérant que tout rentrera rapidement dans l’ordre,
Angie


(Par ANGELANGE24. Le 16/12/2008.)

Bonjour,

Pourriez vous me conseiller dans l’utilisation des HE pour faciliter la perte de poids ? merci


(Par Sot. Le 27/12/2008.)

Bonjour, est-ce que la nephrotoxicité passe aussi par la peau ? Je cherche sur google et pas moyen de trouver une source. Merci d’avance.


(Par Angie. Le 27/12/2008.)

Cher Sot,
Voici un extrait issu des Cahiers Pratiques d’Aromathérapie Selon l’Ecole Française de D. Baudoux p.74 :


Néphrotoxicité :
L’absorption orale d’huiles essentielles riches en monoterpènes sur de longues périodes peut enflammer et détériorer, à terme, les néphrons. La prudence s’impose pour l’absorption de ces huiles essentielles - surtout pour les Pinus sp (toutes espèces de Pin), les Albies sp (toutes espèces de Sapin), les Juniperus sp (toutes les espèces de Genèvrier) de même que pour le Santalum Album (Santal blanc de Mysore).


Par ailleurs, chez Franchomme (in, l’Aromathérapie Exactement), on peut lire p.105 :


Propriétés néphrotoxiques
Tukioka a étudié et décrit les dommages histologiques causés aux néphrons par certaines huiles essentielles. Dans cette liste se trouvent : la térébenthine, les rameaux de genévrier, les huiles riches en monoterpènes (prises per os), ainsi que le bois de santal.

En espérant que ces références vous seront utiles !!
Angie ;-)


(Par sot. Le 28/12/2008.)

Merci beaucoup. Donc, si j’ai bien compris, pas de danger par la peau ?


(Par En recherche de réponse. Le 30/12/2008.)

Bonur, ma fille avec un psoriasis a mis un traitement dilué à base des HE, sur ses squasemes, et depuis elle a des brûlures, et des douleurs. Que faire pour atténuer.Merci


(Par Angie. Le 30/12/2008.)

Bonsoir !
Quoi qu’il en soit, sur toute brûlure, le mot d’ordre est de rincer à grande eau en évitant de contaminer d’autres parties du corps...
Ensuite, s’il y a brûlure, l’avis d’un médecin me semble incontournable afin d’évaluer le degré (profondeur et étendue) des brûlures. Les brûlures causées par les huiles essentielles, comme la cannelle, par exemple, peuvent être assez conséquentes.
Pour la consultation, emportez éventuellement avec vous tous les flacons qui ont servi à préparer le remède qui a été appliqué sur les squames. Le médecin vous aidera à déterminer la cause de ces brûlures.
Cette synergie est-elle issue d’un ouvrage de référence ? avait-elle déjà été éprouvée ? contient-elle des huiles dermocaustiques ? La dilution était-elle suffisante ?

En espérant qu’il y a plus de peur que de mal et que votre fille ne souffre pas trop :(

Angie


(Par celine. Le 03/2/2009.)

Bonjour,

Je suis enceinte de 5 mois et demis et j’ai utilisé le soin Touch’express de Cattier depuis quasiment le début de ma grossesse. Or ce produit contient des huiles essentielles de Melaleuca, de romarin et de menthe poivrée. Je l’ai utilisé chaque soir en application locale sur mes boutons. Je suis aujourd’hui très inquiète des conséquences de l’utilisation de ce produit sur mon bébé. Pourriez-vous me dire ce qu’il en est ? Vous remerciant par avance.


(Par Angie. Le 04/2/2009.)

Chère Céline,
Beaucoup de réponses à ces questions se trouvent dans l’article réservé aux femmes enceintes et allaitantes.
Les toxicités varient d’une huile essentielle à l’autre mais égalment entre les différentes variétés d’une même plante. Ainsi deux chémotypes différents de romarin n’ont pas du tout les mêmes propriétés (cf le romarin à cinéoles et celui à verbénone) ni les mêmes contraintes d’utilisation...
Il y a également une question de dilution et de quantité.
Par principe de précaution j’avoue que j’essaierais de me passer d’un produit qui contient de la menthe poivrée en étant enceinte.
Comme je le dis et je le répète souvent, nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’un suivi médical de premier ordre durant la grossesse. Il importe d’être vigilant quant à tout changement de comportement du fœtus (quelle future mère ne l’est pas ?) et au moindre doute, de ne pas hésiter à en parler à un professionnel de santé compétent !
Bonne et heureuse grossesse !!
Angie


( Le 05/2/2009.)

Bonjour,

Est il possible que quelques gouttes d’HE de lavande deposees sur mes proteges slip, a raison de 3 fois par jour pendant une semaine puissent occasionner des brulures et sensations d’inflammation interne ?
Merci d’avance pour votre reponse


(Par catherine. Le 14/2/2009.)

bonjour, d’après une recette contre l’angine, j’ai ingéré trois gouttes de Tea Tree dans une cuillère de miel. Or je lis un peu partout qu’il ne faut pas ingérer les huiles essentielles. J’ajoute que cette recette est conseillée sur le site Aroma Zone. Y a-t-il un risque ou pas ?
vous remerciant,

Catherine


(Par Angie. Le 15/2/2009.)

Chère inconnue ;-)
Tout d’abord, il me semble très important de préciser qu’il faut éviter tout contact entre les huiles essentielles et les muqueuses (les yeux surtout, mais également les autres muqueuses lorsque l’on n’est pas spécialement aguerrit au maniement des HE) à plus forte raison sans les conseils d’un professionnel de santé compétent en aromathérapie...
Ensuite, de l’HE de lavande, cela reste très flou. Il en existe plusieurs variétés avec chacune des propriétés et effets négatifs différents.
En ce qui concerne la toxicité de la lavande dite "vraie" particulièrement, la revue Aroma News n°8 du N.A.R.D. met en exergue les qualités parfois discutables de certains flacons d’HE de lanvandula angustifolia. Les allergies provoquées par ces huiles essentielles de mauvaises qualités se résumeraient à de légères irritations passagères. La notice précise :

Quant aux réactions de brûlure parfois constatées chez certains patients ayant utilisé de la "lavande", il faut très certainement douter de la qualité naturelle du produit incriminé.


En espérant avoir éclairé votre lanterne,
Angie


(Par Angie. Le 15/2/2009.)

Chère Catherine,
La voie sublinguale ou orale est utilisée dans le cas de certaines pathologies, pour certaines HE ou synergies et chez certains patients...Difficile d’envisager si toutes les conditions sont rassemblées...Mais en tout état de cause, l’ingestion de principes actifs n’est pas à prendre à la légère.
Tout ce que je peux vous conseiller, c’est de rester très vigilante avec les recettes que vous pourrez trouver sur le Net. Il faut sans cesse croiser les sources (j’inclus bien évidemment ce que vous pourrez trouver sur Aromattitude ;-), charité bien ordonnée...). Lorsque l’on veut devenir acteur de sa santé , il importe de savoir s’entourer, d’ouvrages (vous trouverez ICI une sélection d’ouvrages de référence présentés et commentés)et de personnes compétentes.
Prenez soin de vous,
Angie


(Par BERNARDE. Le 23/2/2009.)

Etant très très sensible au niveau du système digestif, les Huiles Essenielles les plus diluées et quelles qu’elles soient me provoquent des troubles digestifs importants lorsque je les absorbe par voie orale, et même lorsqu’il s’agit du remède appelé "gouttes aux essences dans lequel a proportion d’HE est ridiculement basse (bien qu’efficace).
Il me semble avoir entendu qu’il existe un moyen de les mélanger à une substance, peut-être de l’huile, je ne me rappelle pas, pour que l’estomac et les intestins les supportent parfaitement.
Connaissez vous ce moyen pour prendre des HE PAR VOIE ORALE sans aucun risque de provoquer des inflammations des muqueuses digestives. Bien sur il reste à les utiliser sous forme de suppositoires ou de massage, mais je suis persuadé qu’ilo existe un moyen. Meci de me le faire connaître.


(Par titi. Le 03/4/2009.)

Bonjour,

Je suis médecin et bien convaincue de l efficacité des huiles essentielles : pour moi, elles sont comparables à nombre de nos médicaments.
Mais, je ne trouve rien sur leur potentiel pouvoir cancérogène en utilisation à long terme : cela a t il été étudié ? Car , ça me paraitrait étonnant que certaines ne le soient pas, vu que certaines molécules pharmaceutiques le sont et sont interdites à cause de cela ...


(Par Angie. Le 13/4/2009.)

Bonjour Titi,
je trouve la question très intéressante...
Je ne connais pas d’études sur la question (mais si quelqu’un a vent de quelque chose...n’hésitez pas, je transmettrai ;))
Néanmoins, on parle de lien entre cancer et HE en ce qui concerne les HE phyto-hormonales et les cancers hormonaux dépendants, mais ce n’est qu’indirect ; ainsi que les émanations d’huiles essentielles brûlées...
Pour le reste, je me permets de déplacer la question sur le forum, il y en a toujours plus dans plusieurs têtes que dans une seule ;)
Angie


(Par Marie . Le 17/4/2009.)

Bonjour,

Vu la richesse chromosomique du règne végétal qui explique la perfection des couleurs, symétries, parfums etc..je dirais à n’importe quel médecin que l’être humain est bien inférieur. Si le règne végétal nous nourrit (pain, fruits secs, légumineuses, huiles...) et nous maintient en vie, il est illogique de dire que les huiles essentielles ne guérisent pas le cancer puisque les HE sont le système immunitaire des végétaux.

Ce n’est pas une HE ou plusieurs qui guériront le cancer. C’est le mariage parfait de :

règne végétal (absence de toxines de la viande rouge)
règne matériel (recherche scientifique, laboratoires, études, financement, ..)
règne du Coeur (altruisme, intentions pures, Volonté de compassion)

auxquels l’HE de l’Esprit créateur de ces règnes inspirera une découverte majeure.

Le psychisme est une redoutable force qui, en association avec une mauvaise alimentation et mauvaises habitudes contribuent à l’émergence des cancers au sein des familles. Le cancer est la résultante hypercomplexe de milliers d’années d’interaspects.

Sans le règne végétal, l’homme mourra. Ce que tout le monde constate.

Le parfum est un médicament composé de molécules que nulle synthèse égalera.

bonne journée

ps : je me frotte les paupières avec du citron (juste la pulpe du doigt) ou du romarin, j’essaie toutes les HE avec précaution (cannelle) et recherche, et je ne me sens pas plus mal. mes yeux sont instantanément détoxifiés. Evidemment, je me renseigne avant.
Ainsi, depuis hier, j’observe que mes vergetures sont déjà moins marquées. (Bellis, Rose musquée, myrrhe, ences, bois de rose) et mon teint déjà plus unifié.


(Par Angie. Le 18/4/2009.)

Chère Marie,
je crois que ce à quoi Titi faisait allusion, ce sont des études, des faits concrets...
Chacun a ses propres convictions ou croyances, en ce qui concerne la nature également. Il n’est pas question de perfection (d’ailleurs j’avoue humblement qu’à mes yeux cette dernière n’est pas de ce monde, quelque soit le règne envisagé). Nous ne sommes pas non plus dans la spéculation logique.
Il s’agit ici de concret. Il s’agit d’études claires et indiscutables qui donneront aux huiles essentielles et à leur utilisation toute la scientificité et la crédibilité qui pourraient les rendre incontournables dans le soin de certaines pathologies. C’est dans cet esprit que les articles de ce site sont écrits : avec le plus d’objectivité et de scientificité possible (tout en restant amateur) quelques soient nos penchants et croyances personnelles.
Patience, de telles données concernant les HE finiront bien par se faire jour !! ;)
Angie


(Par cyril. Le 21/9/2009.)

Bonjour,

Je souhaiterai avoir une reponse a une question simple, mais a laquelle je trouve des reponses contradictoires sur internet : est-il recommande d’inhaler des HE de tea tree pour certaines pathologies ?

Par exemple j’ai de temps en temps des sinusites, et je fais des inhalations eucalyptus radiata + menthe poivree + tea tree.

Jusqu’a present (cad depuis 3 jours) je n’ai aucun effet negatif (au contraire).

Cependant, sur internet, j’ai pu trouver des textes indiquant qu’il ne faut pas l’inhaler, et d’autres indiquant au contraire que le tea tree desinfectait en inhalation...

Qu’en est il vraiment ?

Merci beaucoup !!


(Par Angie. Le 21/9/2009.)

Cher Cyril,
Concernant le Tea Tree, cette huile essentielle est l’une des plus dénuée de toxicité.
Dans L’Aromathérapie Exactement dont la renommée des auteurs n’est plus à faire, on peut lire dans la fiche réservée à cette huile essentielle p.397 :

Contre indications :aucune connue.


Dans la revue Aroma News, la voie respiratoire est notée ** (résultats concluants). Dans le paragraphe traitant de la toxicité, on peut lire :

La tolérance cutanée d’un tea tree de qualité d’origine australienne est souvent excellent à l’inverse d’autres origines (pays de l’Est)dont la qualité n’est pas toujours fiable pour une thérapeutique aromatique


Peut-être y a-t-il effectivement des différences de qualités pour cette huile essentielle en fonction de sa provenance et que cela pourrait expliquer les avis divergents que vous avez pu lire ?...
Voici les éléments objectifs que je peux vous apporter pour ma part, en espérant avoir quelque peu éclairé votre lanterne ;)
Cordialement,
Angie


(Par FANNY. Le 30/10/2009.)

Bonjour,

préférant les méthodes naturelles, je me tourne depuis peu vers les HE, en ce moment, j’ai une irritation de l’estomac et du côlon et ai choisi les HE de basilic. j’en prends 2 gouttes sur 1 sucre après chaque repas et parfois en massage sur le ventre.

Cependant, j’ai pu noter depuis 2 jours un essoufflement et une sorte d’angoisse.

Pensez-vous que cela puisse être lié avec la prise du basilic ?
Que me conseillez-vous ? et vers quel site pouvez-vous m’envoyer pour tout connaître des huiles essentielles ?

Merci

Fanny


(Par Angie. Le 30/10/2009.)

Chère Fanny,
Les huiles essentielles ne sont pas anodines. Si vous avez quelque doute que ce soit, ce n’est pas vers Internet (où l’on trouve tout et son contraire)qu’il faut vous tourner, mais vers un professionnel de santé formé à l’aromathérapie. Lui et lui seul sera à même de vous conseiller et de vous guider en toute sécurité. N’oubliez pas de lui préciser quelle variété de basilic vous avez ingéré...
Certains ouvrages de référence pourront également vous être d’une aide précieuse, mais ne remplaceront pas non plus l’avis d’un professionnel.
Prenez soin de vous,
Angie


(Par NOEL christian. Le 28/11/2009.)

J’ai pris pendant deux jours 5 gommes de respiration esculade (phytosun)puis j’ai arrêté, 3 jours après, j’ai des réactions de nervosité et d’anxiété, est ce normal ?, combien de temps cela reste t il dans le corps ?
Merci beaucoup pour vos conseils.


(Par sophie. Le 07/12/2009.)

Bonjour,

J’utilise en tant que kiné des HE assoçiées à une base neutre (HE à visée anti-inflammatoire:gaulthérie ou eucalyptus citronné et proportion de 4 % dans une d’Huile Végétale Bio ou crème dermoneutre)
Par ailleurs j’ai pris à titre personnel un complexe "defenses naturelles" contenant thym à thymol,tea tree,girofle,romarin verbenone,HV pépins de raisins 3gttes/j
J’avais également précedemment pris 2gttes/matin Pendant 10 jours un Complexe Drainage:céleri,menthe poivrée,Livèche,Genevrier,Aneth.
Depuis quelques temps je présente des symptômes de début de vertiges de type positionnel ( sans hypotension) et je demandais si les HE à force d’utilisation pro et perso ajoutée à la diffusion et composition de synergies....pouvaient avoir un effet toxique.Par exemple le thym à thymol /thym à thuyanol.
Merci beaucoup à vous de m’éclairer
Cordialement
Sophie


(Par Anna. Le 12/12/2009.)

Bonjour
Je voudrais savoir si c’est vrai qu’il est interdit d’utiliser les huiles essentielles (en interne et externe)lorsque l’on a un cancer ?
Merci pour votre réponse
Anna


(Par flo. Le 13/12/2009.)

Bonjour Angie,
Pas de question de ma part, juste un merci et un wow pour votre patience et votre clarté dans vos échanges avec les internautes : )

Bonne continuation à vous et bonnes fetes de fin d’année .

flo


(Par Angie. Le 13/12/2009.)

De retour sur le web, je reprends les commentaires qui étaient restés sans réponse...avec toutes mes excuses pour ce retard indépendant de ma volonté.

@ Christian : j’avoue ne pas connaître ce produit, mais je crois que vous devriez vous adresser à la personne qui vous l’a vendu. A défaut, si vous doutez de sa compétence, munissez-vous de l’emballage et demandez l’avis d’un pharmacien formé à l’aromathérapie. Quoi qu’il en soit, au moindre doute, il faut toujours arrêter le traitement immédiatement et consulter !

@ Sophie : j’avoue ne jamais avoir entendu parler de vertiges comme un effet secondaire isolé. Vous utilisez pas mal d’huiles essentielles cétoniques. Or les cétones sont neurotoxiques, donc on peut imaginer que les vertiges soient liés à une forte exposition, mais le fait qu’ils soient isolés me laisse perplexe. Il faudrait voir si d’autres symptômes leur sont liés. Quoi qu’il en soit, j’essaierais de limiter leur utilisation. Pour info vous retrouverez les huiles concernées dans la liste de ce même article. Vous trouverez également de précieux renseignements sur ce sujet du forum (n’hésitez pas à y apporter vos questions et/ou votre expérience ! ;)

- @ Anna : difficile de répondre à une telle question en termes généraux. Certaines HE sensibilisent particulièrement certains organes (foie, rein...). Donc il me semble logique d’éviter l’HE en fonction du mal dont on est atteint. J’ajoute que l’utilisation d’HE ayant une action phyto-hormonale me semble déconseillée dans le cas des cancers hormono-dépendants (utérus, sein...). Cependant, cet avis ne saurait remplacer celui d’un cancérologue expérimenté.

Prenez soin de vous et joyeuses fêtes à tous !
Angie


(Par Angie. Le 13/12/2009.)

Flo... MERCI !!

Je reçois ce message comme une bouffée d’oxygène ! Les gens passent, posent leur question et repartent, rares sont ceux qui prennent le temps de laisser un petit mot juste pour le plaisir ! J’apprécie celui-ci d’autant plus !!
De très bonnes fêtes de fin d’année à vous aussi et tous mes vœux de bonheur pour 2010...
Angie


(Par vince_mage. Le 29/1/2010.)

Ce jeudi soir, ressentant la présence d’une odeur pas très agréable dans le hall de la maison, je me saisi d’une coupelle de terre que je rempli soigneusement d’eau afin de déposer sur le radiateur. Ne mettant pas la main sur l’eucalyptus que j’utilise d’habitude, je m’empare du flacon Ylang Ylang, « cela fera bien l’affaire » me dis-je. C’est surtout ma femme qui utilise les Huiles Essentielles.
J’ai faim. L’odeur de la pizza dans le four me donne envie. Soudain, manipulant cette dernière, elle me répugne. Je m’installe à table. Un seul petit quart de cette pizza fraichement préparée et c’est difficile. Il se passe quelque chose de pas normal dans mon ventre. Mon estomac se tend. Le fond de ma gorge se remplit, je cours aux toilettes. Coliques. Mes membres se crispent. Courbatures. Tous mes muscles sont tendus et douloureux. Torticolis. Ca ne va pas. 22h, ma température chute, Je suis frigorifié. Nous montons au lit, chauffage à fond, chaussette de ski. Je tremble sous la couette, incontrôlable.
Un double cocktail Buscopan-dafalgan codéine aura raison de mon état. Finalement je m’endors.
Minuit. Le bébé de six mois me réveille. Il restera difficile la nuit durant. Cela ne lui arrive jamais d’habitude. De mon côté, fini les chaussettes de ski. C’est la fièvre, sueurs froides. Toujours ces courbatures à se plier en deux.
2h. Ma femme se réveille, elle ressent des premiers symptômes. Mal au ventre, coliques. Nous sommes à l’étage et dans la chambre, cette odeur d’Ylang Ylang. Elle en fait une relation à nos états. Je jette la coupole par la fenêtre.
Je me suis finalement endormi à 4h30. Ce matin, je suis encore tendu, faible. On m’avait déjà dit d’utiliser les HE avec précaution. On ne m’avait jamais parlé que cela puisse se transformer en poison. Je jette immédiatement toute fiole d’huile de ma maison.
Bien à vous.
VM


(Par liloo. Le 12/2/2010.)

bonsoir,
ayant attrapé un rhume ma mère ma donné des HE "mélange rhinite sinusite" sur un sucre (deux gouttes sur le sucre)
Depuis mon rhume va mieux mais j’ai l’estomac tordu, barbouillé et une fatigue non justifié.
Sont t’elle trop forte pour moi (j’ai 18 ans) pourquoi ce mal de ventre ?


(Par Angie. Le 12/2/2010.)

Chère Liloo,
je ne peux malheureusement pas répondre sans savoir quelles sont les huiles essentielles qui entrent dans la composition de cette préparation. Quoiqu’il en soit, au moindre doute, mieux vaut jouer la prudence et éviter de renouveler l’expérience... il me semble plus sage de faire part de ces symptômes à votre mère, surtout si ceux-ci persistent !
Il faut choisir les huiles essentielles en fonction de la pathologie et des caractéristiques du patient à traiter, comme d’éventuelles sensibilités. Cependant sachez qu’il existe un consensus sur l’âge de 6 ans comme âge minimal pour recevoir un traitement à base d’HE (pas toutes, et en quantité limitée). Certains (dont je fais partie) le font même plus tôt avec moult précautions. Donc votre âge n’est pas, en soi, une contre-indication. En revanche, une sensibilité de l’estomac peut l’être...
Elle impliquera d’éviter éventuellement certaines huiles et certains mode d’administration (préférer la diffusion ou le massage à la voie per os / l’absorption)
Parlez-en à votre mère et consultez un médecin si les symptômes persistent !!
Bonne continuation ! ;)
Angie


(Par Vibrations. Le 18/2/2010.)

Bonjour,

Je voudrais utiliser de l’huile essentielle de sauge avec ma pierre d’alun. Quelle serait la meilleure façon de procéder ?

Il faudrait probablement dilué l’huile essentielle, mais je me demande avec quoi et quel proportion. Si je mélange avec de l’eau et je le met dans un contenant pour tremper la pierre d’alun, l’eau et l’huile vont-il se séparer ?

Merci,

Vibrations


(Par tornade. Le 04/4/2010.)

je fais depuis quelque temps des recherche approfondi sur les huiles essentielles et leur effet positive comme négative sur nous et j’ai trouvé beaucoup de site intéressant. Tout les sites visités me recommande de consulté un spécialiste en herboristerie, choix très judicieux car les pharmacien ne connaisse pas grand chose en huiles essentielles et prêche pour leur paroisse, pourquoi utilisé des H.E alors qu’on peut acheter quelque chose d’autre en pharmacie ? de plus les H.E des pharmacie sont pour des usages en diffusion, voyez plutôt des spécialiste qui on étudié pendant de nombreuse années savez-vous que le cour de conseillé en herboristerie dure plus de 5 ans. arrêter d’être naïf et consulté de vrai spécialiste.


(Par Angie. Le 04/4/2010.)

Cher(e) tornade,
J’avoue que votre message m’amuse beaucoup...
Je vous trouve bien naïf à mon tour de pouvoir débarquer ici en croyant être en mesure de vilipender des gens dont vous ignorez tout jusqu’à la formation et l’expérience, sous prétexte que vos vous renseignez "depuis quelques temps"...
Pour information, sachez que l’herboristerie ne constitue plus une formation autonome, académique et diplomante en France depuis quelques dizaines d’années (voir Ekopedia) ce qui signifie, lorsque l’on n’est pas trop naïf, que les formations qui sont proposées par les différentes écoles (souvent par correspondance) varient dans leurs durées et sont composées au bon vouloir de ces écoles qui les proposent avec le meilleur, comme le pire...
Cela dit je vous rejoint sur l’incompétence de certains pharmaciens en la matière. Néanmoins, il ne faut pas oublier d’où viennent les plus grands noms de l’aromathérapie tels que Franchomme,Baudoux,... Si le premier est chercheur, le deuxième n’est autre que pharmacien !
Bon week-end pascal à vous,
Angie


(Par kiki63. Le 30/4/2010.)

bonjour j’ai une personne dans mon entourage qui a inhaler il y a 3 ans des huiles (je ne connais pas leurs noms )mais principalement des huiles à phénols. elle a depuis des brulures aux yeux (démangeaisons) elle est allée consulter moultes spécialistes qui ne peuvent que la soulager un temps mais cela perdure. est ce ^possible que la simple inhalation de certaines huiles à phénols peuvent "bruler ou irriter à vie les yeux ? et dans ce cas avez vous des remèdes pour l’aider ?


(Par Pomme. Le 08/8/2010.)

Bonjour,
pensez-vous qu’il soit dangereux à long-terme de respirer chaque nuit (ou très régulièrement) deux gouttes d’huile essentielle de mandarine déposées sur l’oreiller ? Je trouve cela intéressant pour réduire la nervosité, mais je ne voudrais pas que cela ait des effets négatifs...
Je vous remercie pour vos conseils et pour ce travail d’information.
Pomme


(Par malika. Le 17/10/2010.)

Bonjour,

J’ai inhalé de l’huile essentielle d’ylang ylang, et ingéré une goutte dans un sucre, depuis j’ai des maux de tête très forts surtout du côté droit, des douleurs occulaires (les yeux qui tirent surtout l’oeil droit), cela fait 15 jours et l’effet ne semble pas se dissiper.J’ai également des nausées. Est ce normal, que dois je faire, cela m’inquiète beaucoup, et ces effets on tendance à me fatiguer.

Merci de me dire ce que vous en pensez, et ce que je dois faire

Slts


(Par Angie. Le 18/10/2010.)

Chère Malika,
tout ce qui change votre état habituel ne peut être considéré comme "normal"
les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs dont la simple inhalation peut, comme tout produit actif, avoir des effets indésirables.
Ce malaise ne semblant pas passer, il me semble urgent de consulter un médecin en amenant la fiole contenant l’HE et éventuellement sa composition chimique si vous la possédez (certains sites les mettent en ligne)
Seul un médecin sera à même d’évaluer et d’interpréter vos symptômes ! Ne vous contentez pas de ce que vous pouvez trouver sur le web !!
Prenez-soin de vous et n’hésitez pas venir donner de vos nouvelles,
Angie


(Par Bérénice. Le 16/11/2010.)

Comme un post le souligne, je suis admirative de la patience et de la précision de vos réponses ! Je viens de me laisser prendre à la lecture de tous les commentaires en m’égarant un peu dans mes recherches...

Je cherchais à croiser des informations sur la recette préconisée par Baudoux pour le cytomégalovirus (dont souffre acteuellement ma mère) :
“HE Ravintsare 3 gouttes /
HE Eucalyptus à cryptone 3 gouttes
HE Palmarosa 2 gouttes
HE Thym CT thymol 1 goutte
en application cutanée sur le thorax et sur le dos 3 à 4 fois par jour pendant 15 jours. A répéter selon les besoins.”

J’ai lu qu’il fallait diluer le thym dans une huile mais la recette semble impliquer une application directe...

La pharmacienne m’a dit de neutraliser les effets du thymol sur le foie par du "citron jaune" puis j’ai lu d’utiliser à cette fin du "romarin verbenone"
Il se trouve que ma mère a le foie très abimé par ce virus (+ une fièvre constante, de violentes migraines, une hypertension chronique (atténuée par le virus !).

J’espérais lui formuler un remède qui atténuerait un peu ses symptômes mais j’avoue que les lectures croisées me font douter et j’ai peur que ce mélange ait l’effet inverse...

Je m’intéresse de plus en plus à cet art mais je me rends compte que les "écoles" et recommandations sont parfois paradoxales. J’aimerais beaucoup suivre une formation dans ce domaine, les connaissez-vous ? en préconisez-vous certaines ?

Merci par avance de m’apporter vos lumières et d’une façon générale de les partager à travers ce site !


(Par Angie. Le 16/11/2010.)

Chère Bérénice,
merci pour votre gentil message qui me va droit au coeur...
En terme de protection hépatique, j’ai effectivement entendu parler de l’expression de citron. Cela dit, je n’ai jamais testé personnellement et le cas de votre mère est un peu particulier. Je crois que le plus prudent serait de contacter directement l’auteur de cette recette : Dominique Baudoux. D’autres l’ont fait et ont obtenu des réponses très avisées et rapides par le biais du site http://www.pranarom.com/
Concernant les formations, tout dépend ce que vous recherchez : aromathérapie pure, phytothérapie ou encore plus largement formation de naturo... et de la durée que vous envisagez ! Bien qu’onéreuses, j’avoue que celles proposées sur le site Pranarôm, justement, ont m’a préférence, tant parce que P. Franchomme et D. Baudoux sont pour moi des références incontournables que parce que les échos que j’ai pu en recevoir étaient dithyrambiques !
Je vous mets l’adresse (http://forum.aromattitude.org/viewforum.php?f=16&sid=c7733dbe0462055daf2bcfdd0df7c66e)d’une rubrique du forum où se trouvent quelques posts concernant des formations testées par les Aromanautes !
Je souhaite un prompt rétablissement à votre mère et à vous une bonne découverte du monde merveilleux des huiles essentielles.
Au plaisir,
Angie


(Par Aline. Le 26/11/2010.)

Bonjour, je crois avoir fait une grosse bêtise. Ma fille de 5 mois ayant une rhino-pharyngite je lui ai masser le thorax le dos et les pieds avec des HE d’eucaliptus radiata, tea tree et ravinsara, 3 gouttes de chaque, dilué dans un peu d’huile d’amande douce depuis 4 jours. Et hier j’en ai mis, en plus, dans un bol d’eau bouillante que j’ai laissé dans sa chambre. Cette nuit elle a beaucoup pleuré elle ne voulait pas de sa tetine ni être allaitée. Impossible de la calmer. J’ai cru bien faire mais je m’en rends compte que. J’ai abusé. Son comportement est-ce dû a cette utilisation abusive de ces huiles ? Je m’en veux tellement. Que puis-je faire ? Aline


(Par MaBlanche. Le 02/12/2010.)

Bonjour,
Voilà un peu plus d’un an que j’ai dévouvert les HE (ce qui est peu) je me suis procuré et ai lu plusieurs livres, plusieurs fois, j’ai fait une petite formation en phytoaromathériapie pour les animaux (je suis agricultrice) et si je suis convaincue de l’efficacité des HE j’ai toujours du mal à faire des choix de traitement et j’aimerais bien pouvoir m’adresser à un spécialiste, mais... où le trouver ? Comment trouver un médecin aromathérapeute, ou au moins un phytoaromathérapeute. Si vous pouviez me donner des pistes je vous en serai reconnaissante.Je parle bien sûr pour les humains pas pour les animaux.

Et déjà bravo et merci pour votre site et votre dévouement "aux questionneurs"


(Par malika. Le 08/1/2011.)

Bonjour Angie,

Merci pour votre réponse et votre sollicitude concernant le problème que j’ai eu avec l’HE ylang ylang.
J’ai été voir mon généraliste mais malheureusement elle s’est montrée sceptique quant au lien existant entre mon inhalation et ingestion d’HE et la douleur dont je souffre. Elle m’a conseillée de prendre des séances d’ortopsie pour les yeux, mais malheureusement ma douleur à l’oeil droit + côté droit de la tête persiste.
Ces douleurs s’accompagnent d’une baisse de moral, et de troubles de la mémoire et concentration. J’avoue que je ne sais plus quoi faire. L’HE d’ylang ylang n’est pas connue comme étant dangeureuse, alors les médecins rejettent l’idée que c’est elle qui a provoqué ou déclenché cette douleur. En attendant je reste sans réponse mais toujours avec cette douleur lancinante. Sauriez vous auprès de qui je peux m’adresser.
Merci de votre soutien.


(Par Pascale. Le 27/3/2011.)

Bonjour, je viens d’utiliser pour la première fois l’He de Tea tree dans un mélange d’argile verte, eau et jus de citron pour appliquer sur le visage.
A un endroit spécifique (sur la pommette droite), ça m’a fait une réaction de brûlure et ma peau est rouge à cet endroit. Est-ce normal ? Y a-t-il quelque chose à faire pour réduire cette sensation de brulure ?
Merci pour votre réponse.


(Par Insomnia. Le 04/4/2011.)

Pascale, soit tu as mis une dose trop forte soit tu es allergique à l’huile essentielle de tea tree.


(Par SoumA. Le 06/4/2011.)

Bonjour,
y a une dizaine de jour on m’a conseillé d’utiliser 50ml d’huile de macadamia avec 5ml d’HE de geranium contre les vergetures que j’ai au niveau des cuisses, et qd j’ai cherché a convertir les 5ml de geranium en gouttes ca m’a donné 5ml=100 à 120gouttes et parfois a 130gouttes et donc j’ai opté pour 5ml=125gouttes,

ca fait mnt 9jours que j’utilise cette solution, sauf qu’à ma surprise la personne qui m’a indiqué cette solution me dis non attention 1ml=1gouttes seulement et 25gouttes d’HE de geranium est déjà beaucoup trop et que je risque de me bruler la peau si je dépasse cette dose,

alors la je suis vraiment intrigue parce que je ne sais pas quoi faire :s
est ce que le fait d’avoir mis 125gouttes pour 50ml d’huile de macadamia peut avoir des effets nefastes sur ma peau ou bien suffit juste que j’arrête de m’appliquai ce mélange et tout ira bien ? et quelles sont les effets secondaire qui peuvent y avoir au cas ou on se trompe de doses ?
merci de me donner conseil


(Par tut. Le 17/4/2011.)

J’aimerais savoir combien d’huiles essentielles on peut mélanger au maximum ?
Merci par avance pour vos réponses


(Par Makedah. Le 08/5/2011.)

bonsoir, mon ami utilise les he pour se soigner et il m’arrive d’en utiliser aussi, notre fille de 5 ans est egalement traite lors de rhume, rhinite ou bronchite par radiata+ravensare+sapinbaumier+myrthe rouge ou thym sat
hier elle a fait pipi au lit la nuit ; lit sans alese, pour desinfecter ce matin ai verse des gouttes he de tea tree, or le flacon c renverse a un moment, ce soir cela sent encore tres fort meme si le lit a ete refait et les he sont volatiles
ma question svp, ya t il un risque d’odeur trop forte qui peu gener ma fille dans son sommeil, ou un autre risque lie a l’inhalation de ce surdosage d’he de tea tree sur le matelas ??
merci de votre attention et de votre reponse, bonne continuation et felicitations pour ce site et la pertinence de vos commentaires, sincerement ;-)


(Par lili. Le 19/5/2011.)

Bonsoir. Je cherche des HE qui me permettent de mieux dormir. J’en ai trouvé plusieurs et j’aimerais savoir jusqu’à combien je peux en mélanger (et combien de gouttes au total) avant de dormir. D’autre part, vaut-il mieux utiliser toujours les mêmes ou plutôt changer chaque jour ? J’utilise l’Ylang-Ylang, Mandarine, Orange, Petit Grain Bigaradier, Patchouli, Lemongrass, etc. Et une fois par jour, es-ce suffisant ou exagéré ? Merci pour votre réponse.


(Par Colibis. Le 21/5/2011.)

Bonsoir,

Avez-vous des difficultés pour vous endormir ou un sommeil de mauvaise qualité ? Dans un premier temps, vous pouvez essayer la lavande vraie (lavandula officinalis) et le zeste de mandarine (citrus reticula) en raison de deux gouttes de chaque HE sur le plexus solaire avant le coucher.

Des exercices de détente respiratoire et de relaxation peuvent aussi aider à l’endormissement.

Quant à la durée d’application, il est d’usage, avec les huiles essentielles, de respecter une fenêtre thérapeutique : trois semaines de traitement en alternance avec une semaine de repos.

Les troubles du sommeil ou d’endormissement ont souvent une ou plusieurs causes dont il faut tenir compte afin de mieux cibler le traitement. Avec les deux huiles essentielles précitées, nous intervenons essentiellement sur la détente et l’endormissement. Connaissez-vous la cause de vos difficultés ?

Ps : le zeste de mandarine est photosensibilisant, donc pas d’exposition au soleil pendant 12H suite à l’application.

Bonne journée

Colibis


(Par cranky974. Le 22/7/2011.)

Bonjour

Il y a quelques semaines j’ai pris durant trois ou quatre jours de l’he ravintsara diluée dans du miel à raison d’une fois par jour. Ensuite j’ai l’impression que cela a déclenché des gros boutons ressemblant à des boutons de moustiques sur un oeil qui a gonflé, ensuite derrière la tête, puis sur la tête, puis maintenant sur le visage. ça fait une ou deux semaines que ça dure. je me demande comment contrer ces effets, et surtout s’ils proviennent du ravintsara ? j’ai l’habitude de prendre de l’he eucalyptus globulus dans du miel et je n’ai pas eu ces réactions.


(Par Angie. Le 26/7/2011.)

Cher(e) cranky974,
L’HE de Ravintsare pose un souci majeur... Elle est souvent confondue avec celle de ravensara aromatica, y compris par de très grands aromatologues.
C’est pourquoi la terminologie latine est de première importance en aromathérapie et que son utilisation parfois un peu rébarbative et souvent décriée s’avère incontournable !
Si c’est bien de Ravintsare (Cinnamomum camphora sb 1,8-cinéole) dont il s’agit, j’avoue que j’ai du mal à attribuer l’effet secondaire que vous décrivez à l’HE. Elle est d’une grande innocuité, au point que je l’utilise en toute confiance auprès des enfants !
Peut-être y a-t-il une autre explication à ce que vous me décrivez ? Avez-vous consulté ?? Cela me semble incontournable !
Soignez-vous bien et tenez moi au courant car si cela devait être imputable à cette HE, cela me semble très important car ce serait la première fois que j’entends parler d’effets indésirables la concernant !
Au plaisir,
Angie


( Le 01/10/2011.)

bonjour je m appelle assia je suis ashmatique jai une infection urinaraire quipersiste depuis longtemps suivi d une systite on ma consillee l HE d origan mais j ai peur d etoufer et d avoir ma crise d ashme ya t il risque aide moi


(Par Angie. Le 06/10/2011.)

Chère Assia,
Je ne peux qu’encourager votre prudence à l’égard des huiles essentielles ! Aussi, plutôt que d’avoir recours à "l’artillerie lourde", je vous propose, outre l’hygiène conseillée lors de cystites à répétitions (boire beaucoup, éviter certains aliments, etc...), d’aller jeter un petit coup d’oeil d’u côté de cet article dédié à la cystite ;)
Bonne continuation,
Angie


(Par Bastien. Le 10/10/2011.)

Bonjour,
il m’arrive un truc horrible ! Il y a un mois j’ai pris un bain avec 4 gouttes de HE de lavande noble je me suis brûlé le visage qui avait subi un coup de soleil (guéri) deux semaines plus tôt. L’effet a été très fort et durable ;aujourd’hui ma peau est désespérément sèche. Le dermatologue m’a dit d’être patient et que ça irait mais je ne suis pas très confiant. Cette histoire vous surprend-t-elle ?


(Par tekilu. Le 22/10/2011.)

Bonjour, Depuis 1 semaine, j’ai un aphte énorme dans la bouche malgré les traitements (homéoaftyl, HE de giroflier (1 goutte) sur la plaie...) On m’a conseillé de l’ingérer directement (dans du miel), ce que j’ai fais avant-hier soir et hier midi. En effet, l’aphte a perdu sa couleur blanche et s’est réduit dans la journée. Mais le soir même, il était de nouveau blanc... Et toujours bien présent. Pourquoi est-il aussi résistant ? Et ce matin, je me suis levée patraque, vaseuse. Est-ce un effet secondaire ou couvrais-je autre chose ?


(Par Colibis. Le 27/10/2011.)

Bonjour,
Je ne peux que vous renvoyer aux différents posts du forum d’Aromattitude concernant votre aphte, vous y trouverez quelques pistes telles que EPP, HE de laurier noble... L’origine des aphtes doit aussi être analysée au mieux : blessure, nourriture...
En ce qui concerne votre état vaseux, vous nous demandez d’établir un diagnostic sur votre état de santé et nous ne pouvons nous substituer à un avis médical. Votre médecin sera votre meilleur allié dans ce cas.
Bonne journée.
Colibis


(Par Colibis. Le 27/10/2011.)

Bonjour,
Oui, cette histoire me surprend car la lavande noble (ou lavande vraie), Lavandula angustifolia/vera est une des HE les plus douce. Est-elle pure et chémotypée ? Il est essentiel de se procurer des HE de qualité supérieure.

Un petit conseil : il ne faut pas utiliser les HE sans les diluer (huile, disper, lait...) dans le bain.

Bon rétablissement.


(Par florence. Le 10/12/2011.)

Bonsoir !
j’ai lu dans un magasine dedie à la psychologie que pour traiter le stress et ses symptomes on pouvait appliquer 2/" gouttes de citrus aurantium sur les poignets afin de le respirer. J’ai versé la goutte et il en est tombe plus, peut etre dix ou plus... c’etait bien du citru aurantiul avec ca en plus : "ssp amara" sur le flacon. J’ai passe une apres midi à marcher en ville et depuis la fin de l’apres midi j’ai mal derriere le genou gauche et la sensation d’une jambe enflee... a vu d’oeil on ne voit rien d’anormal mais la jambe me chauffe et est comme anquilosée... est ce une hyper tension ? que dois je faire ? Merci !


(Par Colibis. Le 06/1/2012.)

Bonsoir,

Vous nous demandez de poser un diagnostic, acte que nous ne pouvons poser. Il serait préférable que vous consultiez votre médecin.

Merci de votre compréhension.


(Par Marcos. Le 10/2/2012.)

Bonsoir, mes félicitations pour votre site ! Je voulais partager mon expérience:Lors d’une bronchite, j’été masse avec un petit mélange de H.E. Ravitsara 1 goutte, Arbre à Thé 1 goutte et Eucaliptus radiata(25 gouttes par erreur !!) dans 20 ml d’amande douce , sur le haut de dos. Le lendemain j’ai commencé a sentir la peu brulante et très sensible au contacte, des vêtements, la main ou même de me coucher, tout fait mal.. sur la zone concerné, pas ailleurs. Je suis très surpris de cela.. que pensez vous ?


(Par Angie. Le 10/2/2012.)

Bonjour Marcos,
C’est étonnant car les huiles essentielles que vous citez sont réputées pour leur innocuité... Cependant, on ne peut pas exclure que vous soyez allergique à un des composés biochimiques. Quoi qu’il en soit, à éviter !!!
Bonne continuation et merci pour votre gentil message,
Angie


(Par éliane. Le 20/2/2012.)

Bonjour, depuis 8 jours, je soigne mon mari avec des HE pour une inflamation de polypes nasaux : he pin sylvestre et épinette noire mélangé avec huile végétale à tapisser dans le nez 3 fois/jour, plus un mélange d’he de niaouli, marjolaine à coquille et eucalyptus sur un comprimé neutre 3 fois par jour aussi... Aucune amélioration, et depuis hier soir, il ressent une difficulté à respirer et une sensation d’étouffement. J’arrete tout ! Par contre, il a entamé une désensibilisation aux cyprès ; y aurait il un rapport ?


(Par Colibis. Le 21/2/2012.)

Bonsoir,
pin sylvestre, épinette noire, cyprès sont des conifères. Peut-être y a t-il un rapport ? Vous avez pris une saine décision d’arrêter l’administration d’HE en attendant l’avis d’un médecin.
Bonne soirée
Colibis


(Par petit caillou blanc. Le 28/2/2012.)

bonjour
toussant depuis des jours, j’ai commencé à prendre un sirop aux huiles essentielles (eucalyptus et thym). en plus je mets parfois du baume sur le thorax (toujours aux huiles essentielles) et pour finir, je fais des inhalations encore à l’eucalytus.
et voilà que j’ai d’abord perdu l’odorat et le goût et ensuite des boutons me sont apparus sur le visage.
les huiles essentielles en sont responsables ?


(Par Colibis. Le 08/3/2012.)

Bonjour,

Si en arrêtant les traitements aux HE pendant quelques jours et que vous retrouvez le goût, l’odorat et que les boutons disparaissent, alors oui peut-être. Peut-être s’agit-il du dosage, du chémotype des thyms et/ou eucalyptus. la prudence dans ce cas est de mise. N’hésitez pas à consulter votre médecin

Colibis


(Par kaloo. Le 17/4/2012.)

bonjour et merci pour cet article sur lequel je suis tombée par hasard !!! excellent ... quelle source d’infos ...
et vos réponses claires et précises et surtout bravo pour votre patience !!
félicitations !
que signifie l’utilisation du "rouge" pour certaines he ? merci encore


(Par Angie. Le 17/4/2012.)

Bonjour Kaloo,
Je vous remercie pour votre gentil message ! C’est le genre de petit mot qui nous porte et nous donne envie d’aller plus loin !
En fait, les noms en rouge sont ceux qui ont un lien menant ver la fiche concernant l’huile essentielle en question ! Un petit clique et vous aurez accès à des informations détaillées !
J’essaie de mettre à jour ces liens à chaque publication, mais il est possible que certains soient passés à la trappe... N’hésitez pas à faire une recherche sur le site, si besoin !
Belle journée,
Angie


(Par Papi Grigri. Le 28/4/2012.)

Bonjour,
Pour soigner une hémorroïde externe (petite boule), j’applique depuis une semaine à l’aide d’un coton et 3 fois par jour un mélange de : cyprès vert, géranium, niaouli et tea-tree en doublant avec une huile végétale neutre.
Pour la douleur : efficace, pour la diminution : ça a l’air d’être très long par contre je commence à avoir des douleurs (supportables)intestinales, sachant que je suis fragile de ce coté là.
Sachant qu’il n’y a pas d’ingestion de HE, peut-il y avoir rapport avec quelques douleurs intestinales ?
Merci


(Par Colibis. Le 01/5/2012.)

Bonjour,

Je n’ai pas de réponse à vous apporter. Je souhaite juste attirer votre attention que l’administration d’huiles essentielles, même diluées, sur des muqueuses demande un avis médical, avis que je ne peux pas vous donner. D’autre part, je comprends que votre synergie est composée de 50%HV et 50%HE, ce dosage est réservé lors de crise, pour de courte durée. Méfiance avec les HE, elles font partie de la médecine naturelle mais pas de la médecine douce...

Bonne journée, Colibis


(Par audrey. Le 01/6/2012.)

Bonjour j’ai une brulure au visage suite à une mauvaise dilution d’huile essentiel (romarin, arbre à thé)Que dois je faire est ce que ca va partir ?
aider moi


(Par Colibis. Le 15/6/2012.)

Bonjour,
Le premier geste à poser lors d’une sensation de brûlure venant des HE est de passer de l’huile végétale (olive, tournesol...) afin de diluer les HE. Ensuite, selon le degré de gravité de cette brûlure, il serait judicieux de consulter un médecin ou un dermatologue afin que le traitement soit le plus adapté possible et les cicatrices soient les plus ténues possibles s’il devait y en avoir.
Bonne journée


(Par nad47. Le 11/8/2012.)

bonjour
je débute et pense avoir commis une erreur de dosage avec 1 goutte de gaultherie+ goutte d’eucalyptus citronné dans 2 gouttes d’huile massage arnica+gaultherie du commerce (puressentiel) j’ai le feu aux joues, (ai-je passé mes mains sur le visage par inadvertance ?) j’ai mal partout (séance acupuncture hier)je n’ose plus faire de massage il me faudrait me souvenir de la fréquence indiquée par la thérapeute, nous somme samedi...
en fait je n’ai pas compris à quelle fréquence les massages et je n’ai pas préparé mon mélange dans un flacon correctement


(Par Angie. Le 11/8/2012.)

Bonjour,
Je ne connais pas ce qui a motivé ce traitement ni ses modalités, mais votre dilution me paraît effectivement inadaptée...et dangereuse !
Je pense que le mieux est d’essayer de joindre votre thérapeute au plus vite !! Lui seul sera à même de vous éclairer et de corriger vos erreurs.
Surtout, il faut comprendre votre traitement. Vous devez vous assurer, en sortant de consultation, d’en avoir le détail par écrit afin de pouvoir vous y référer au besoin.
Les huiles essentielles sont très dangereuses et la gaulthérie que vous surdosez, particulièrement. Elle ne doit pas être employée à une dilution supérieure à 20% dans une huile végétale pure et nécessite un test cutané d’allergie avant toute utilisation.
Si vous n’arrivez pas à joindre votre thérapeute, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé (éventuellement votre pharmacien, un médecin, le centre anti-poison...)
Prudence !!
Angie


(Par Lizzy7. Le 28/8/2012.)

Bonjour Je souffre d’insuffisance veineuse et j’ai lu sur un livre de pharmacie que l’on pouvait ingérer 2gouttes d’HE de cyprès sur une cuillère de miel.J’ai donc essayé. Catastrophe. Sensation d’étouffement, difficulté à respirer. J’ai bu de l’eau, mangé de la mie de pain, massé ma gorge. Finalement c’est en me faisant vomir que j’ai pu calmer un peu l’irritation. Mais depuis je ne cesse de tousser. Je pense qu’une goutte supplémentaire a dû tomber par inadvertence. Ma gorge me gratte en permanence. Que puis-je faire. J’ai par ailleurs un goitre.

Merci pour vos suggestions Lysiane


(Par Spaceman. Le 29/8/2012.)

Bonjour,

Souhaitant traiter une onychomycose tenace au gros orteil, je me suis procuré un mélange d’huiles essentielles "Fongiderme". (composition du produit : HE Cymbopogon martinii (Palmarosa), HE Eucalyptus globulus, HE Thymus vulgaris à Thujanol (thym) (ou géranium bourbon selon récolte), HE Melaleuca alternifolia à Terpinéol (tea tree) toutes issues de l’Agriculture Biologique)

Ma question est la suivante : existe-t-il des risques, même rares, d’intolérance et de réaction à ces huiles et/ou leurs composants ?

Je suis, depuis plusieurs mois, victime d’asthénie assez prononcée. Ainsi que d’autres désagréments. (douleurs dorsales, courbatures, maux de gorge, migraines) Sans réelle explication organique, d’après les divers examens médicaux effectués. (présence cependant d’anticorps IgM)

Chronologiquement, l’apparition de ces symptômes correspond avec l’utilisation du produit mentionné, sans surdosage. (que j’ai stoppée par prévention, sans que ma santé ne s’améliore)

Merci par avance de la réponse que vous pourrez m’apporter.

Cordialement.


(Par Angie. Le 08/9/2012.)

Cher Spaceman,
il faut garder à l’esprit que les HE, bien loin d’être anodines, sont des concentrés de principes actifs.
Ainsi, de la même manière que certains médicaments peuvent provoquer des effets secondaires variables, les HE, ont le même potentiels ! De plus, une réaction allergique est toujours possible.
Néanmoins, votre composition ne comporte pas d’huiles essentielles connues pour une toxicité particulière aux doses physiologiques.
Vous avez bien fait au moindre doute d’arrêter le traitement, surtout s’il s’agissait d’auto-médication. Votre état de santé s’est-il amélioré depuis l’arrêt du traitement ?? En avez-vous parlé à un professionnel de santé ? (celui qui vous a prescrit la prise de sang, notamment...)
En espérant que tout s’arrangera rapidement,
Angie


(Par Angie. Le 08/9/2012.)

Chère Lysiane,
- Dans la mesure où votre état de santé semble complexe, je pense qu’il faut avant tout limiter l’auto-médication.
J’imagine que vous avez des traitements et il est très important de ne pas créer des interactions malheureuses.
Qui plus est, les symptômes tels que la sensation d’étouffement auraient pu être graves ! Dans un cas comme celui-ci, un coup de fil au centre anti-poison et / ou une visite auprès d’un professionnel de santé sont incontournables. Quant au vomissement, il est généralement déconseillé car il fait faire un deuxième passage le long des muqueuses digestives à un produit potentiellement dangereux pour vous !!
- Il me semble primordial de consulter, en amenant bien-sûr avec vous le flacon d’huile essentielle de cyprès que vous avez ingérée.
Prenez soin de vous,
Angie


(Par dadou. Le 01/10/2012.)

bonjour, j’utilise les huiles essentielles depuis peu, surtout menthe poivrée à cause de rhinite répété. J’ai alors acheté le petit manuel sur leur utilisation et je m’en suis procurer quelques flacons (un peu couteux)dans le but de me soigner moi et ma fille ainsi que le reste de la famille. J’ai déjà utilisé entre autre le ravintsara (dans mon infusion, ciste pour les vergetures, eucalyptus, pamplemousse...J’ai tout de meme remarqué une chose ou réaction indésirable : ma fille et moi sommes asthmatiques et dès que je prends, en infusion surtout des goutes j’ai l’impression que je fais de plus en plus de crise...est ce normal ou je me fais des idées ? Merci de me répondre


(Par Colibis. Le 01/10/2012.)

Bonsoir,
Une réaction allergique est toujours possible. Comme vous avez pu le lire, les HE ne font pas partie de la médecine douce. Utilisées sur un terrain fragile tel que l’asthme, un avis médical est préfèrable. Cet avis vous permettra soit d’exclure l’utilisation des HE soit d’adapter le dosage en fonction de l’HE.
Si vous remarquez que les crises augmentent, il est judicieux d’arrêter de les utiliser. Surtout, prenez soin de vous,

Colibis


(Par maya. Le 17/10/2012.)

Bonjour,
J’allaite mon bébé de huit mois et je souhaite savoir si je peux ingérer les huiles de tea tree ou de thym à linalol, à raison de deux gouttes sur du miel deux fois par jour ; il s’agit d’un traitement vermifuge !merci de m’aider


(Par Angie. Le 20/10/2012.)

Chère Maya,
Le problème est que le thym à linalol est une huile essentielle à phénols. Cette substance chimique est potentiellement toxique pour le foie et irritante.
Personnellement, je ne l’utiliserais pas en allaitant...
Il me semble indispensable dans votre cas de contacter un naturopathe ou une sage-femme formée à l’aromathérapie afin de demander conseil à un professionnel de santé.
Au plaisir,
Angie


(Par florida . Le 22/10/2012.)

bonsoir,
J utilise des huiles essentielles sur mon visage depuis 1 semaine (avec une odeur citronee) achetees en parapharmacie "arome equilibrant et oxygenant" à l immortelle. Des boutons sont apparus entre mes sourcils, est ce normal ? ou ai je une allergie ?
merci de me conseiller


(Par Angie. Le 22/10/2012.)

Chère Florida,
Quoi qu’il en soit, si des boutons apparaissent, il faut arrêter cette application !
Ne connaissant pas la composition de votre produit, je ne saurais vous dire ce qui est en cause. Néanmoins, cela peut être l’immortelle comme autre chose... Mieux vaut ne pas insister quoi qu’il en soit ;)
Angie


(Par Dominique. Le 01/11/2012.)

Bonjour,
J’ai acheté hier en pharmacie un flacon d’huiles essentielles "complexe relaxant" de marque Phytosun.

J’en ai mis quelques gouttes dans un diffuseur, selon le mode d’emploi, j’ai immédiatement été prise de maux de têtes et ai passé un nuit affreuse avec des grosses difficultés à m’endormir, de très fréquents réveils et parfois même mon coeur s’emballait.

Voici une heure que je me suis levée et ai des nausées.

Composition : citrus reticulata zest.exp, cinnamomum camph 1,8, lavendula off, eucalyptus citriodora, citrus sinensis zest. exp, citrus aurentifolia zest. dist, cymobopogon winterianus, litsea cubeba.

Je n’ai jamais eu ces genres de malaises. Sont ils imputables à ces huiles essentielles ?


(Par Angie. Le 04/11/2012.)

Chère Dominique,
Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs, ces mêmes principes actifs qui servent à fabriquer certains médicaments... Du coup, de lam^me manière que l’on peut ne pas tolérer certains médicaments, ont peut réagir aux HE.
Cela dépend des personnes, des HE, mais également de certaines sensibilités : on peut en supporter certaines et faire une réaction au moment des règles par exemple !
Donc n’insistez pas : si les effets néfastes ont commencés lors de la mise en contact avec cette synergie, arrêtez tout ! Si les symptômes persistent, consultez un médecin et faites part de votre réaction au professionnel qui vous a vendu la synergie afin qu’il puisse prévenir les autres clients.
Bonne continuation,
Angie


(Par schnapie. Le 11/11/2012.)

Bonjour, j’utilise des HE de citron, tea tree et menthe poivrée ( 1 cuillere a soupe de chaque dans 5 litres) dans un mélange ’’nettoyant multi-usage’’, pensez vous qu’il y ai un risque pour moi et mes enfants de 3 et 6 ans ? En fait je n’absorbe rien mais nous les inhalons. Merci pour votre publication.


(Par Colibis. Le 24/11/2012.)

Bonsoir,

le seul soucis que j’y verrais, c’est la présence de menthe poivrée mais qui n’est pas indispensable dans un nettoyant multi-usage. Vous pouvez donc la supprimer car elle est fortement déconseillée avant 7 ans.

Bonne soirée,

Colibis


(Par Léna. Le 28/11/2012.)

Bonjour,

Il y’a 3ans, suite à une grippe (avec toux très forte), sur les conseils d’une personne j’ai pris du thym sur du sucre - ce n’était pas 2 gouttes mais le sucre était bien imbibé - pour ne pas dire pure ! durant 4 - 5 fois maxi. Aujourd’hui je m’intéresse aux huiles essentielles et reste plutôt inquiète sur ces prises importantes. Y’a-t-il pu avoir des brûlures (puisque non visible) ? Je voudrais savoir s’il peut y’avoir des effets à moyen terme tel que le cancer de la gorge...

Dans l’attente de vous lire
Cordialement


(Par Angie. Le 02/12/2012.)

Chère Léna,
Il y a beaucoup de variables dans votre message que je ne maîtrise pas, à commencer par l’HE concernée puisqu’il existe plus de 5 variétés de thym (linalol, thujanol, thymol, saturéoïdes, géraniol,...) très différentes dans leurs utilisations et effets secondaires...
Le mieux est, au moindre doute, d’en parler à un professionnel de santé formé à l’aromathérapie qui vous guidera en fonction de votre propre dossier médical.
Au plaisir,
Angie


(Par LAURIE. Le 30/12/2012.)

Bonjour Angie.
J utilise les huiles essentielles depuis de nombreuses années et je l avoue il m est parfois arrivée de commettre quelques erreurs de dosages..
Toutefois,étant adepte des médecines douces,je retire bon nombre avantages à les utiliser..
Cependant, depuis quelques temps je rencontre des problèmes gastriques...
Brûlures, pesanteur, nausées... mon médecin a diagnostiqué une gastrite, ce qu il faudra surement approfondir par une fibroscopie..
Je cherche désespérément la cause de ce problème..
Deux hypothèses se posent :
Soit la consommation d antalgiques ( paracétamol codéide caféine) que je prends à contre coeur à cause de maux de tête...
Soit la consommation d huiles essentielles.
Menthe poivrée. Arrêtée depuis pas mal de temps et remplacée par la sauge sclarée pour mes problèmes de ménopause.
Auriez vous l amabilité de m éclairer sur ce sujet.
L HE de sauge et de menthe peuvent elles provoquer des brûlures d estomac ? Ou pensez vous plutôt que la cause en reviennent aux antalgiques..
Je suis complètement perdue..
Merci de me répondre.
Bonnes fêtes à vous.
Bien cordialement.
Laurie


(Par Angie. Le 05/1/2013.)

Chère Laurie,
ne connaissant ni votre état de santé ni vos habitudes, il m’est difficile de répondre.
Cela dit, il me semble à première vue peu probable que les huiles essentielles que vous citez ou le paracétamol soient à l’origine de vos troubles gastriques...
En pareil cas, il est plus fréquent que la cause du souci réside dans l’alimentation ou le stress. Évitez en tout premier lieu les aliments "acides" afin de soulager votre estomac. L’argile pourra également vous aider à calmer ces aigreurs, à discuter avec votre médecin traitant...
Très bonne continuation,
Angie


(Par RouloR. Le 17/1/2013.)

Salut,
J’ai également été pris de maux de tête et de problèmes aux niveau des yeux après avoir appliqué à forte dose et pendant une période assez conséquente (10 jours, 7 à 8 gouttes d’HE de sauge sur le cuir chevelu, au départ 1 goutte et au final pas loin d’une dizaine mélangées avec de l’huile d’argan ou de coco).
D’ailleurs je pensais avoir une gastro dans la même période mais il est possible que ce soit un problème lié à l’HE.
Enfin bref je me suis rendu compte que cela venais de l’HE car à ma dernière application j’avais la tête tellement lourde et les yeux pouvant à peine bougé... Bref j’ai arrêté d’appliquer mais avec le temps les douleurs ne se sont pas amoindris... C’est super flippant !
J’ai 28 ans... donc je recommande d’aller chez le médecin, j’ai été vraiment naïf en pensant que les HE étaient forcement bénéfiques au corps un peu comme une huile ou une pommade !
Faut vraiment être vigilant avec ces trucs là...
Les douleurs ont durée pas loin d’un mois quand même !!! Et les médecins comprennent rien !
Pour moi la solution a été de transpirer beaucoup (mais vraiment bcp) et boire énormément et de prendre de l’aspirine lorsque les douleurs sont vraiment forte comme le matin au réveille...)
En fait je me suis rendu compte que lorsque je sortais d’une H de transpiration en bain romains les douleurs disparaissaient pdt qque H. Du coup j’y suis retourné pendant une semaine + hammam + ski le we en mode ultra sportif + natation et j’ai du descendre 2 litres d’eau par jour et 1 litre de "vrai" lait entier acheté à la ferme (parait c’est un désintoxifiant) et en 3 jours tout à disparu ! Et en prime j’ai perdu 3 kg ! xD
Le pire c’est l’anxiété lié aux symptômes, on se demande presque si on va pas resté aveugle tellement les yeux sont touchés, et c’est comme si le sang stagnais dans le crâne, on ne peut plus bougé !
Enfin voilà j’espère que mon témoignage aidera ! TRANSPIREZ !


(Par Trinlé. Le 20/1/2013.)

Bonjour, je souhaite aider un ami dépressif et très cyclotimique et pensais lui donner un petit flaoon du mélange suivant : menthe poivrée, santal blanc et petit grain bigarade ou orange douce. Peut-être aussi deux gouttes d’ylang-ylang. En lui recommandant de le respirer et d’appliquer une fois par jour une goutte sur les poignets et sur le plexus solaire.
Qu’en pensez vous ?


(Par Colibis. Le 23/1/2013.)

Bonsoir,

Les HE ont de nombreusescontre-indications et nécéssitent certaines précautions d’emploi.

Ne connaissant pas la personne ni son état de santé général, ni son âge, ni son suivi médical, je m’abstiendrais donc de valider votre choix. Si vous désirez plus de renseignements sur les HE que vous citez,je vous invite à consulter les différentes fiches présentes sur le site. N’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum si vous désirez d’autres renseignements.

Bonne soirée,

Colibis


(Par Anonyme. Le 11/2/2013.)

Bonjour, jai fait la betise de mettre des huiles essentielles de menthe poivree pure sur peau. je men sors plutot bien jai rien eu suite a cela !jai rincer a leau (jai vu que ct pas soluble sur internet) donc ensuite jai passer de l huile vegetale .puis consulter medecin et ophtalmo.on my reprendra plus jamais a utiliser des huiles essentielles.donc il est très important de lire les notices et de savoir s en servir correctement.Jen ai mis un aussi pure sur des vetements et serviettes(en m essuyant la partie concernee) plusieurs fois.ma question est : est ce Qu en lavant avec lessive cela ne risque plus rien :/ ?et en ayant respirer toute une nuit est ce grave ?cela etait ya une semaine.


(Par Angie. Le 17/2/2013.)

Cher Anonyme,
à la question "est-ce grave ?", cela dépend si vous présentez une contre-indication à cette huile essentielle ou pas...et cela, vous êtes le/ la seul(e) à pouvoir le dire ;)
Pour les vêtements, sachez que les HE chauffées perdent leur propriétés, donc si vous lavez votre linge (au moins 40/50°), cela ne devrait plus poser problème...
Au plaisir,
Angie


(Par Bastien. Le 19/2/2013.)

Bonjour à tous,
Je suis naturopathe et kinésiologue en Suisse (où les médecines naturelles sont reconnues et remboursées par les assurances)et je tiens à vous féliciter pour ce forum qui est bien tenu et dont les conseils dénotent un grand professionnalisme.

Toutefois, je suis très étonné des réactions pour le moins tranchées des utilisateurs ! Peur voire angoisses ou alors colère et "on ne m’y prendra plus jamais".

Pour les premiers,quand l’utilisation des huiles essentielles provoquent ce qui est appelé des "effets secondaires", il est de rigueur de se demander si on sait vraiment comment les utiliser. Le cas échéant, prendre un cours d’aromathérapie vous rassurera et vous permettra de ne pas céder à la panique en liant tout symptôme esseulé aux huiles essentielles. En effet, les huiles essentielles, au contraire des médicaments, sont des substances actives naturelles et il faut de hautes doses d’HE pour constater une réelle toxicité (les plus dangereuses étant clairement citées dans la littérature). L’inconfort momentané n’est pas forcément déclencheur de troubles graves.

Pour ceux qui ont une réaction du type "plus jamais on ne m’y reprendra", je conseille également un cours bien sûr mais plus particulièrement un travail émotionnel. En effet, quand l’inhalation/la diffusion d’une huile essentielle provoque des états physiques "extraordinaires" ou impressionnants, il convient de se renseigner sur le message émotionnel et énergétique de l’huile en question. Si le corps se manifeste violemment, c’est qu’on ne l’a pas écouté depuis un moment...
exemple : quand diffuser de l’Ylang-ylang (sédative, relaxante, positivante) provoque des crampes musculaires, de l’insomnie, des états grippaux etc. c’est seulement le moyen que trouve le corps pour ESPERER être enfin entendu et que la personne se repose plutôt que de faire bloc avec son mental.

Je sais que bien des gens trouveront mon message farfelu, voire me traiteront peut-être de gourou ou de charlatan, mais peut-êtr eque d’autres seront d’accord pour dire que de nos jours, on gagnerait beaucoup à rapprocher (même un peu) le corps, les émotions, le mental et l’énergétique pour être en (vraiment) bonne santé...
Les huiles essentielles sont une excellente façon de le faire ; profitons-en !

En espérant dédramatiser (un peu) l’utilisation des HE, je vous souhaite tout le meilleur sur le chemin que vous suivez !

Encore bravo pour ce forum.
Bastien


(Par ursuline. Le 07/3/2013.)

Bonjour et merci pour cet article. J’aimerais savoir s’il existe une HE efficace contre la blépharite. J’ai lu qu’une goutte de lavande fine ou bien de ravantsara déposée sur le bord de la paupière avec un coton tige pouvait soigner la blépharite. Qu’en est-il selon vous ? En vous remerciant par avance.


(Par Angie. Le 17/3/2013.)

Chère Ursuline,
Il est plus que déconseillé d’utiliser une huile essentielle sur les muqueuses ou à proximité des yeux.
Le danger est réel et une maladresse pourrait être source de cessité partielle ou totale.
Je vous conseille fortement de consulter un spécialiste avant d’entreprendre quoi que ce soit à ce niveau.
Au plaisir,
Angie


(Par victoire. Le 21/3/2013.)

Bonjour, Au mois d’août, j’ai prépare une recette Aromazone pour un shampoing cheveux sec. J’ai pris 250ml de base lavante neutre dans laquelle j’ai ajouté 35 gouttes d’HE de sauge sclaree et 35 gouttes d’HE d’Ylang Ylang III, soit au total environ 2 ml, donc à peu près 1% du total. Je n’ ai pas utilisé la préparation de suite mais quelques jours après. J’ ai oublié d’ agiter le flacon avant utilisation et quelques heures après le shampoing j’ai ressenti de vives demengeaisons au cuir chevelu, ça me grattait ainsi que des maux de têtes, voire vertiges.. Au bout de quelques heures, j’ai relavé mes cheveux avec un autre shampoing sans HÉ. Les demengeaisons ont disparu et les maux de tête ont diminué en 2 jours pour disparaître. Mais depuis 7 mois, j’ai constaté que j’avais perdu progressivement énormément de cheveux et que ma chevelure s’était considérablement affinée, soit une perte de volume très significative. pourrait il y avoir un lien avec un surdosage, expliquant l’affinement et perte cheveux ? J’ai peur que ceux ci ne repoussent pas si les racines et bulbes ont ete détruits. Que’ en pensez vous ? Ces HÉ utilisées sont elles dermocaustiques, neuro toxiques et hepatotoxiques, à qu’elle dose et pour quels effets. Merci par avance de votre réponse.


(Par Brian . Le 24/3/2013.)

Bonjour ,

J’ai acheté récemment le sirop des fumeur de Herbalgem Bio .Ce sirop contient : Sirop d’aunée (Inula Helenium), sirop de marrube(Marubium Vulgare), sucre de canne, souci (Calendula Officinalis), plantain (Plantago Major), bourgeons de noisetier (Corylus Avellana Gemmae), huiles essentielles d’eucalyptus (Eucalyptus Globulus), de laurier (Laurus Nobilis) et de myrte (Myrtus Communis), propolis . Concernant les huiles essentielles présentes dans ce sirop , j’aimerai savoir si il y a un risque pour ma santé en sachant que j utilise du cannabis pour soulager des douleurs du a une maladie ?? Je pose cette question car je sais que l huile d eucalyptus peut etre neurotoxique et j’aimerai prendre aucun risque . MErci de votre compréhension et en espérant avoir une réponse .


(Par LotusTea. Le 27/3/2013.)

Bonjour,
Je souffre de Colopathie Fonctionnelle, ( SII ), depuis 4 mois et ma pharmacienne m’a préparée des complexes d’huiles essentielles pour essayer de me soigner.
Je note que j’ai développé des sortes de brulures qui n’ont plus rien a voir avec la Colopathie, que je ressens le long de la paroi intestinale.
Je me souviens avoir essayer la formule "Digestion" du labo "AromaCelte" qui était un peu mieux passé dans les intestins.
Vu que lors d’une Colopathie la muqueuse de l’intestin subit une distension abdominale et donc des micro inflammations voir une porosité, j’imagine que en fait, les huiles essentielles en interne serait à proscrire ?
Pourtant des chercheurs américains ont découvert que la menthe poivrée pouvait guérir certains malades assez rapidement, ( avec des gelulles enterro-solubles ).
En attendant les massages de HE menthe poivrée sont agréable et plutot innofensif...


(Par Colibis. Le 27/3/2013.)

Bonjour,

Je suppose que cet emploi de cannabis se fait sous contrôle médical ? Je vous conseille fortement d’en référer à votre médecin afin que votre prise en charge se passe sans danger pour vous.

Bien à vous,
Colibis


(Par Angie. Le 01/4/2013.)

Bonjour,
Il est toujours délicat de se prononcer sans connaitre la personne et ses antécédents médicaux...
Concernant les effets secondaires des HE que vous citez, et des taux de toxicité, ils sont variables selon les composantes biochimiques, la quantité mais également la fréquence. Qui plus est, le seuil de tolérance varie également en fonction de vos sensibilités personnelles.
Une consultation chez votre dermatologue munie de votre recette et des flacons d’HE utilisées pourrait vous en apprendre davantage. De plus, il pourrait vous rassurer quant à votre cuir chevelu, à savoir s’il est sain et/ ou s’il présente des signes de repousse.
Bien cordialement,
Angie


( Le 03/4/2013.)

Bonjour,

Il y a un mois, j’ai fabriqué un sérum sur les conseils d’oleassence a base d’huile végétals et d’he de tee tree et de géranuim rosat environ 30 gouttes chacun. Cependant, au bout d’une semaine, j’ai attrapé plein de boutons rouges qui ressemble à de l’acné,j’ai tout de suite arreté d’en mettre, mais aujourd’hui les boutons sont toujours là, et j’ai des tâches. J’ai été voir une dermato qui m’a préscrit une crème contre l’acné qui n’a aucun effet. Je suis défiguré et desespèré.


(Par Cathy. Le 15/4/2013.)

Bonsoir,
J’ai utilisé sur conseil d’un pharmacien pour lutter contre une cystite de HE de cannelle et de citron pendant 7 jours.
Que j’ai pris dans une cuillère de miel.
Depuis 1 semaine j’ai une inflammation de la gorge avec des douleurs lors de la déglutition, de la sécheresse dans les yeux et les muqueuses du nez toutes irritées. Est-ce du à cette prise d’HE et surtout que faire pour diminuer les douleurs ?


(Par Angie. Le 21/4/2013.)

Cher inconnu,
le problème des conseils sur Internet, c’est que 1) ils impliquent de poser un diagnostique ou de faire confiance à celui qui l’a posé sans aucune certitude ; 2) vous ne pouvez jamais être sûr de la personne qui vous répond ! Quelle est sa formation ? quelles sont ses connaissances ?
Autant d’éléments dont les gens ne mesurent pas les dangers, persuadés que c’est naturel, donc inoffensif. Or les HE sont des concentrés biochimiques, l’aromathérapie est donc bien une médecine "alternative" mais en rien une médecine "douce".
Retournez voir votre dermato en lui expliquant que sa crème est inefficace et qu’il faut pousser les investigations. Amenez les produits qui sont entrés dans la composition de votre première préparation ainsi que la recette avec les proportions...
En espérant que tout ceci ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir,
Angie


(Par Angie. Le 21/4/2013.)

Bonsoir Cathy,
je ne sais pas en quelle proportion ni à quelle fréquence vous avez pris ces HE, mais j’avoue être assez étonnée qu’un pharmacien ait pu vous donner un tel conseil !
L’HE de cannelle (feuille ou écorce ??) est dermocaustique, c’est à dire qu’elle brûle la peau et à plus forte raison les muqueuses !! Donc il faut la diluer fortement avant de l’utiliser, que ce soit per os, ou sur la peau.
Vous devez avoir l’œsophage très irrité et cette irritation remonte :S
Je pense qu’il faut en parler à un généraliste qui vous conseillera certainement un pansement oesophagien...
Pour la cystite, je vous conseillerais plutôt la canneberge ou l’Extrait de Pépin de Pamplemousse qui ont fait leurs preuves et ne provoquent pas ce genre de gêne.
A très bientôt,
Angie